Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

LES PREUVES SCIENTIFIQUES DES VERTUS DU QIGONG

Dans son ouvrage de 2010, le QIGONG ANTI AGE, Yves REQUENNA aborde la question du rôle objectif du qigong dans la santé.

Il se restreint dans ce livre à l'influence anti-âge du qigong et signale qu'il a relevé plusieurs éléments dans la littérature médicale internationale.

Entre 2001 et 2006, plusieurs équipes médicales se sont livrées à des tests avec populations témoins, l'une pratiquant et l'autre ne pratiquant pas des arts énergétiques.
Ces équipes se répartissent un peu partout sur la Planète : USA (Universités de Californie, Madison, Orégon, ...) , Allemagne, Suisse, Corée, Espagne (Malaga), Hong-Kong et bien sûr en Chine.
Rien en France ... Chasse gardée ?! Regard méprisant, hautain ?! Obscurantisme et à-priori négatifs ?! Contraires aux puissants intérêts de puissances financières ou technologiques ?

Les études menées ont donc concerné des personnes âgées (plus de 65 ans le plus souvent), essentiellement en maison de retraite et centre de gériatrie.
Elles ont porté sur l'état général, la dépression, le Parkinson, la prévention des chutes (réflexes au niveau des chevilles notamment) , l'impact sur l'hypertension, la production hormonale (TSH, PTH, T3, T4, ...) et autres (cholestérol), l'action anti-oxydante, ...
Enfin, chez des sujets sains et plus jeunes, les corelations favorables concernant la résistance au cancer par
la tonicité des globules blancs.

Écrit par qigong art énergétique Roubaix Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.